Libye - Déclaration conjointe appelant à adopter l’accord politique négocié le 8 octobre 2015 [de]

Les ministres des affaires étrangères de l’Algérie, de l’Allemagne, des Émirats arabes unis, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Maroc, du Qatar, du Royaume-Uni, de la Tunisie et de la Turquie, ainsi que la Haute Représentante de l’Union européenne pour la politique étrangère, appellent toutes les parties au dialogue politique libyen à adopter immédiatement et sans y introduire de nouvelles modifications l’accord politique négocié par le Représentant spécial des Nations Unies, Bernardino León.

Cet accord accordera au pays une période de stabilité jusqu’à ce qu’une nouvelle constitution puisse être convenue. De nouvelles élections pourront alors se tenir qui donneront enfin à la Libye un parlement pleinement représentatif, inclusif et démocratique dont la légitimité sera reconnue partout dans le pays et dans le monde.

Le peuple libyen a clairement signifié qu’il voulait que cesse l’instabilité dans son pays. La communauté internationale se tient prête à travailler avec le gouvernement d’unité nationale, à sa demande, pour le soutenir dans sa lutte contre le terrorisme.

Dernière modification : 08/12/2015

Haut de page