Lutte contre le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme [de]

Michel Sapin a précisé, le 23 novembre 2015, les moyens engagés tout au long de l’année pour lutter contre le pour lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, notamment le plan de lutte de mars dernier qui sera totalement mis en œuvre d’ici le premier trimestre 2016.

Première priorité, éviter la circulation de trop d’argent en espèces "et plus généralement des moyens de paiement anonymes" parce qu’ils limitent le contrôle et favorise les trafics. Le seuil de paiement en liquide autorisé a été donc abaissé le 1 septembre 2015 de 3 000 euros à 1 000 euros pour les personnes physiques ou morales résidentes en France.

-  Les mesures

La France est l’un des premiers pays à s’être attaqué au développement de ces circuits illicites, en se dotant d’un arsenal juridique efficace et sans cesse perfectionné.

Lors de la dernière réunion de Weimar à Berlin entre les ministères des Finances de France, d’Allemagne et de Pologne, Michel Sapin avait appelé à des actions concrètes dans la lutte contre le financement du terrorisme Au niveau européen.

Dernière modification : 12/04/2016

Haut de page