l’Ambassadeur de France en Bavière.

Les 29 et 30 avril derniers, M. l’Ambassadeur de France en Allemagne, S.E. M. Philippe Etienne, a effectué une visite en Bavière centrée sur des thématiques historiques, universitaires, scientifiques et économiques.

Le 29 avril au matin, l’Ambassadeur était l’invité à l’inauguration par le Ministre-Président de Bavière M. Horst Seehofer, le Ministre bavarois de la Culture M. Ludwig Spaenle et le maire de la ville d’Ingolstadt M. Christian Lössl, de l’exposition officielle 2015 du Land « Napoléon et la Bavière », au théâtre d’Ingolstadt.

Le Ministre-Président de Bavière Horst Seehofer accueille dans sa ville natale Ingolstadt l'Ambassadeur de France M. Philippe Etienne pour l'inauguration de la Landesaustellung 2015 sur « Napoléon et la Bavière ». - JPEG

JPEGDans son discours, L’Ambassadeur a souligné les liens culturels, historiques et aussi aujourd’hui économiques qui unissent la France et la Bavière. JPEG

M. Etienne a été accueilli ensuite à l’Hôtel de Ville d’Ingolstadt, ville jumelée avec Grasse et qui dispose d’un partenariat notamment sur la ville durable et aussi une coopération tripartite d’aide au développement avec le Burkina Faso.

L’après-midi, M. Philippe Etienne a visité l’entreprise Airbus Helicopters à Donauwörth, où il a été accueilli par le directeur général M. Wolfgang Schoder. Airbus est le symbole des réussites de la coopération franco-allemande dans le domaine de l’aéronautique, et Airbus Helicopters, qui emploie 7 000 personnes à Donauwörth, est actuellement le numéro un mondial dans le domaine des hélicoptères civils, et propose la plus large gamme d’hélicoptères civils et militaires au monde.
JPEG JPEG

A la suite de cette visite, l’Ambassadeur de France s’est rendu à l’usine de Faurecia à Augsburg. Faurecia est un leader mondial dans l’ingénierie et l’équipement automobile, et son chiffre d’affaires s’élevait en 2014 à 18,8 milliards d’euros. Les principaux clients de l’entreprise sont par ailleurs des constructeurs automobiles allemands, comme Volkswagen, Daimler, Audi ou BMW. L’entreprise emploie 12 000 personnes en Allemagne, et a ouvert un centre de développement « dWorks » à Munich en juin 2013.

JPEG

JPEG - 56 ko
l’ambassadeur de France, M. Philippe Etienne et M. Markus Kötting, directeur Europe Faurecia

Le lendemain, M. Philippe Etienne a participé à l’inauguration du centre de documentation sur le national-socialisme à Munich, en présence du ministre-président M. Horst Seehofer, du maire de Munich M. Dieter Reiter, et de la ministre d’Etat de la Culture, responsable fédérale Mme Monika Grütters, et en compagnie d’une délégation de la ville d’Oradour sur Glane, victime le 10 juin 1944 des atrocités nazies, et qui dans le cadre du jumelage de la Bavière avec le Limousin, développe les liens et la mémoire sur le passé avec cette région d’Allemagne (Le Vice-Président du Landtag M. Reinold Bocklet avait été le premier homme politique allemand à visiter le village martyr d’Oradour il y a 15 ans). Le centre de Munich doit proposer au public des expositions, des possibilités de formation et de recherche ainsi que des conférences sur la période national-socialiste à Munich.

Le matin, l’Ambassadeur de France avait visité la Bayerische Forschungsallianz, qui appuie et finance notamment des projets de coopération scientifique dans le cadre de la coopération franco-allemande et des programmes européens comme Horizon 2020.
de gauche à droite, M. P. Robion, consul général adjoint, Mme Florence Gauzy Krieger (BayFor) M. Martin Reichel, directeur général BayFor, M. P. Etienne, M. JC Brunet, consul général et M. R. Mille, Attaché de coopération scientifique et universitaire. - JPEG

Il s’est également entretenu avec le Professeur Bernd Huber, Président de l’Université Ludwig Maximilian de Munich et a visité le musée de la Weiße Rose Stiftung, qui encourage la connaissance et la compréhension de la résistance allemande au national-socialisme. Enfin, M. Philippe Etienne s’est entretenu avec le professeur Andreas Wirsching, directeur de l’Institut für Zeitgeschichte, dont il a visité les archives.

Dernière modification : 24/06/2015

Haut de page