Synthèse du second conseil consulaire – formation bourses scolaires

Le second conseil consulaire - bourses scolaires s’est réuni le 3 novembre à Munich et le 5 novembre à Stuttgart.
JPEG
Présidé par Monsieur le Consul général à Munich et par Madame la chef de chancellerie à Stuttgart, il réunissait conseillers consulaires, représentants des établissements, des parents d’élèves, des associations françaises et des syndicats.

I. Date de dépôt et nature des dossiers présentés

Pour mémoire, la date limite du dépôt des dossiers au consulat général de France à Munich avait été fixée au mercredi 16 septembre 2015.
85 dossiers représentant 170 enfants ont été examinés dans le cadre des seconds conseils consulaires de Munich et Stuttgart.
Pour Munich, on dénombrait 68 dossiers (143 enfants) se décomposant comme suit
- 7 nouvelles demandes dont 5 présentées par des familles nouvellement arrivées à Munich et 2 par des familles déjà installées,
- 8 renouvellements tardifs,
- 128 demandes de révision dont 9 ont été évoquées pour non scolarisation des enfants et 119 présentées suite à une mise à jour du dossier (redoublement, demande d’ajout ou de suppression de bourses) mais aussi à la demande de familles qui contestaient la décision de rejet de l’agence ou sollicitaient une hausse de quotité.

Pour Stuttgart, 17 dossiers (28 enfants) dont :
- 5 nouvelles demandes présentées par deux familles déjà installées dans le Bade-Wurtemberg,
- 8 demandes de révision,
- 15 mises à jour de dossier.

II. Enveloppe limitative

A l’issue du dialogue de gestion, soit le 26 octobre 2015. Le montant de l’enveloppe totale allouée pour la campagne boursière 2015/2016 pour Munich et Stuttgart était de 866 000 euros. Toutefois 5 familles se sont manifestées après cette date.

III. Bilan de la rentrée scolaire 2015-2016

Lycée Jean Renoir
Le proviseur a précisé que la rentrée s’était passée sereinement. Les effectifs sont de 1470 élèves. On constate une attractivité renforcée pour le secondaire et moins de départs à la fin du CM1, les familles préférant laisser leurs enfants dans le système français. Il a rappelé que des travaux de rénovation de la façade de l’établissement (site de Giesing) allaient avoir lieu prochainement et qu’ils étaient financés par la Bavière.

Ecole européenne de Munich
La représentante de l’Ecole Européenne de Munich a indiqué que l’école recensait 2126 élèves dont 1231 dans le secondaire. La section francophone dans le secondaire compte 173 élèves soit 14 % Elle a précisé que l’école prépare au baccalauréat européen. En 2015, 136 candidats sur 138 ont réussi. Pour 2016, on prévoit 156 candidats au baccalauréat dont 25 de la section francophone. 80 % des élèves sont des enfants ou ayant-droits de l’OEB (Office Européen des Brevets). L’ouverture d’un nouvel établissement programmée pour 2018 a été reportée à 2019.

Ecole européenne de Karlsruhe
Le directeur-adjoint a informé les membres qu’un nouveau directeur avait été nommé. Il a précisé que chaque année, une réduction du nombre d’élèves de 2 à 3 % était constatée pour l’ensemble de l’école, la section francophone étant touchée également. Un nombre limité de nouvelles familles a été enregistrée. L’école dispose d’une caisse de solidarité qui n’a pas vocation à aider les familles pour le paiement des frais de scolarité mais pour financer des activités comme les voyages scolaires et les sorties pédagogiques.

Ecole maternelle Georges Cuvier de Stuttgart
La représentante de l’école a fait savoir qu’une nouvelle directrice avait été nommée. En ce qui concerne la rentrée scolaire, une baisse des effectifs était également constatée. Cela est dû à la concurrence d’une crèche/maternelle ouverte en 2013 et qui accepte les enfants à la journée et dont les parents ne sont pas obligés d’avoir un travail contrairement à l’école qui ne prend les enfants que 2 à 3 matinées par semaine et à la condition que les parents travaillent. Par ailleurs 6 nouveaux enfants étaient annoncés dans le cadre d’une expatriation qui n’a finalement pas eu lieu.

Ecole maternelle de Fribourg
La directrice a fait savoir qu’il n’y avait pas de changement notoire pour la rentrée. Les effectifs sont stables.

IV. La commission nationale des bourses

Les propositions des seconds conseils consulaires ont été adressées le 10 novembre à l’AEFE qui centralise et contrôle ces propositions, éventuellement modifie celles qui seraient contraires à la réglementation. L’AEFE prépare et assure la tenue de la commission nationale qui est prévue les 16 et 17 décembre 2015. Dès la fin de ladite commission l’AEFE enverra à ce poste les décisions définitives afin qu’elles soient notifiées aux familles.

Dernière modification : 18/11/2015

Haut de page